corail

1. corail, aux [ kɔraj, o ] n. m.
• 1416; coral av. 1150; lat. corallium, gr. korallion
1Animal pluricellulaire primitif (cœlentérés, antozoaires) à orifice unique entouré de tentacules urticants, vivant le plus souvent en colonie arborescente ( polype). Récif formé par les squelettes des coraux ( corallien) .
2Le squelette calcaire coloré des polypes qui forment les récifs. La grande barrière de corail, à l'est de l'Australie. madrépore. Par ext. Squelette de polype branchu, utilisé en bijouterie. Corail blanc, rose, rouge. Un collier de corail.
3Littér. De corail : vermeil. Lèvres de corail. Appos. Couleur corail : rouge orangé.
Serpent corail, très venimeux, jaune et rouge.
4Partie rouge (comestible) de la coquille Saint-Jacques et de certains crustacés (homard, langouste).
⊗ HOM. Choraux (choral). corail 2. corail [ kɔraj ] adj. inv.
• 1976; n. déposé, de co(nfort) et rail, avec infl. de 1. corail
Voiture corail : type de voiture de la S. N. C. F. sans compartiments, à couloir central (autre que celles du T. G. V.). Des trains corail. Ellipt Prendre le corail.

corail nom masculin (bas latin corallum, du latin classique corallium) Cnidaire octocoralliaire à beau squelette rouge arborescent, des mers chaudes. Substance ferme et rouge contenue dans la carapace de certains crustacés et mollusques et que l'on utilise dans quelques préparations. ● corail (difficultés) nom masculin (bas latin corallum, du latin classique corallium) Orthographe Plur. : des coraux. ● corail (expressions) nom masculin (bas latin corallum, du latin classique corallium) Bois de corail, synonyme de padouk. Corail bleu, corail noir, cnidaires branchus des mers chaudes. Serpent corail, serpent venimeux des régions chaudes, annelé de rouge et de noir. ● corail (synonymes) nom masculin (bas latin corallum, du latin classique corallium) Bois de corail
Synonymes :
corail adjectif et nom masculin invariables D'un rouge éclatant.

corail, aux
n. m.
d1./d Nom cour. des madréporaires.
|| (Maurice, Réunion) Corail de feu: corail aux propriétés urticantes.
d2./d Corail rouge (Corallium rubrum): octocoralliaire ramifié à squelette calcaire rouge-orangé, formant des colonies, très utilisé en joaillerie.
d3./d Loc. (Polynésie fr.) TRAV PUBL Soupe de corail: matériau constitué de débris coralliens et de sable. Route en soupe de corail.
d4./d Nom cour. de la substance rouge des coquilles Saint-Jacques et de l'oursin.
d5./d (En appos.) De la couleur du corail. Rubans corail.

⇒CORAIL, AUX, subst. masc.
A.— Animal marin des mers chaudes qui vit en colonie et sécrète un squelette calcaire arborescent appelé polypier, de couleur rouge ou blanche. Des bancs de coraux vivants, pierre et animal à la fois qui hérissaient par endroits sa surface (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 150) :
1. Dans les mers chaudes des régions équatoriales, les coraux, ou polypiers, construisent de grandes masses sous-marines de calcaire qui constituent les récifs coralliens.
M. BOULE, Conf. de géol., 1907, p. 16.
Récifs de coraux. Récifs faits des squelettes de ces animaux :
2. Quant à ses qualités de marin, il passait pour un assez bon pratique de ces mers que les récifs de coraux rendent très dangereuses.
VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 3, 1868, p. 11.
JOAILL. Ce squelette calcaire utilisé en bijouterie ou toute matière qui l'imite :
3. Elle était corailleuse, c'est-à-dire elle apprenait à travailler le corail. Le commerce et la manufacture du corail formaient alors la principale richesse de l'industrie des villes de la côte d'Italie.
LAMARTINE, Les Confidences, Graziella, 1849, p. 215.
P. anal. Chair ferme et rouge que l'on trouve à l'intérieur de la carapace de certains crustacés (homard, langouste, etc.) et de la coquille de certains mollusques (coquille Saint-Jacques, etc.).
B.— [En constr. d'appos. avec valeur adj.]
1. Couleur corail, et p. ell. corail. Couleur vermeille. Il a des yeux de braise (...) des lèvres de corail (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 36). Linge de table (...) Se fait en : bleu, corail et or ou bordeaux, vert et orange (Catal. Blanc [Mag. Bon Marché], 1952).
2. Serpent corail, et p. ell. corail. Serpent venimeux d'Amérique du Nord de couleur rouge :
4. L'ara vêtu de pourpre éveille les reptiles,
Crotales et corails, agacés de ses cris,
Et qui bercent le nid grêle des colibris
Par l'ondulation de leurs fuites subtiles.
LECONTE DE LISLE, Poèmes tragiques, L'Aboma, 1884, p. 103.
Rem. On rencontre ds la docum. corailleux, euse, adj. Constitué par des coraux. Je n'ai jamais rencontré un homme, d'ici aux antipodes, qui ne considérât son pays comme le meilleur en toutes choses, même ce naturel d'un atoll corailleux des Tuamotu, où rien ne pousse, où il n'y a pas d'eau, qui me demandait si la mer, à Paris, donnait autant de poissons que le lagon de son îlot (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 300).
Prononc. et Orth. :[]. PASSY 1914 admet également [] post. à la finale. Ds Ac. dep. 1694. Ds Ac. 1694 sous les formes corail ou coral; ds Ac. 1718-1932 uniquement sous la forme corail. Au plur. des coraux. Pour FÉR. 1768, corail n'avait pas de plur., alors que FÉR. Crit. t. 1 1787 note déjà le plur. mod. On rencontre cependant le plur. corails, supra ex. 4. Étymol. et Hist. 1. Av. 1150 « production calcaire de certains polypes, utilisée en bijouterie » coral (Lapidaire de Marbode, éd. I. Studer et J. Evans, 493); 1328 un arbre de courail (Inv. de Clemence de Hongrie ds GAY t. 1 1887); 1416 corail (Inv. du duc de Berry, ibid.); 2. fig. 1549 le coral de voz levres (DU BELLAY, L'Olive, 44 ds HUG.); 3. 1775 zool. coral (VALM. t. 2). Du b. lat. corallum, class. corallium; les formes en -ail ont été refaites à partir du plur. en -aux. Fréq. abs. littér. :441. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 627, b) 928; XXe s. : a) 664, b) 442.

1. corail, coraux [kɔʀaj, kɔʀo] n. m.
ÉTYM. 1416; courail, 1328; coral, av. 1150.
1 Polypier à support calcaire rouge ou blanc, animal marin qui vit dans les mers chaudes et qui sécrète un squelette calcaire (Cnidaires). Alcyonaires; coralliaires. || Les coraux groupés en colonies peuvent former des récifs. Atoll. || La pêche du corail, la pêche au corail, à la drague, avec des plongeurs, etc. || Débris de coraux rejetés par la mer. Herpes.
REM. Le mot s'emploie au sing. collectif (du corail) ou au plur. (des coraux); le sing. avec le déterminant le ou un est inusité, ce qui correspond à l'impossibilité effective de distinguer un élément dans le polypier, pour l'expérience courante.
1 M. Peyssonnel avait observé et reconnu le premier que les coraux, les madrépores, etc. devaient leur origine à des animaux, et n'étaient point des plantes, comme on le croyait.
Buffon, Hist. nat., Œ. compl., t. I, p. 424, in Littré.
2 (Le, du corail). Matière calcaire qui forme les coraux, appréciée en bijouterie et en décoration; matière qui l'imite. || Corail mort ou pourri (noir); corail noir; corail vivant, rouge; corail blanc. || Bijoux, bracelet, collier, chapelet de corail. || Corail artificiel ou fausse purpurine. || Fragment de corail. Puntarelle. || Manches d'argent incrustés de corail. → Poignard, cit. 3.
Littér. || De corail : d'une couleur vermeille, analogue à celle du corail rouge. || Bouche, lèvres de corail.
2 C'est la sultane du sérail,
Riant au miroir qui l'admire
Avec un rire de corail (…)
Th. Gautier, Émaux et camées, « Poème de la femme ».
Appos. || Couleur corail. || Un foulard corail.
tableau Désignations de couleurs.
3 (Par anal. de couleur). a Serpent corail, ou, ellipt., corail : serpent d'Amérique du Nord, très venimeux, jaune et rouge. Élaps.
b Partie rouge du mollusque dit coquille Saint-Jacques et de certains crustacés (homard, langouste).
REM. Dans ce sens, on trouve aussi le plur. corails. || « Décorez avec les corails des coquilles (Saint-Jacques) cuits trois minutes » (M. de Toulouse-Lautrec, la Cuisine de Mapie, p. 149).
DÉR. Coraillerie, corailleur, coraline. — V. (du lat.) les mots en coralli-, corallin.
————————
2. corail [kɔʀaj] adj. ou appos.
ÉTYM. 1975; de co-, de confort, et rail, avec infl. de 1. corail.
Voitures corail : type de voitures de la S. N. C. F., sans compartiments, à couloir central.
0 Corail, tel est le nom donné à ces nouvelles voitures du service intérieur, type VTU 75 (…) Que la dénomination « Corail » vienne de la couleur des portes ou de l'évocation de l'association des mots « confort » et « rail », peu importe, les deux interprétations sont en effet recevables dans la mesure où, pour ces nouvelles voitures, il aura d'une part été largement fait appel aux techniques de design les plus récentes, l'esthétique ayant été d'autre part largement considérée comme un des éléments de l'amélioration du confort.
La Vie du rail, no 1527, 25 janv. 1976, p. 4.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Corail — Coche Corail con varias libreas en una exposición. Datos Tipo Coche de pasajeros …   Wikipedia Español

  • corail — CORAIL. s. m. Sorte d arbrisseau qui croît dans la mer, qui durcit lorsqu il est tiré de l eau, et qui est ordinairement rouge. Corail rouge. Corail pâle. Corail blanc. Corail noir. Branche de corail. Un chapelet de corail. Des bracelets de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Corail — is a French word which means coral. It may also refer to: Corail, Grand Anse, municipality in southwestern Haiti Corail Arrondissement, arrondissement in southwestern Haiti Corail (train), SNCF service train See also Korail, a South Korean train… …   Wikipedia

  • Corail — bezeichnet: eine Serie von Reisezugwagen der Französischen Staatsbahnen (SNCF), siehe Corail Wagen, die im Fern und mittlerweile auch Regionalverkehr eingesetzt werden einen Markennamen für Fernzüge der Französischen Staatsbahnen (SNCF), auch… …   Deutsch Wikipedia

  • Corail — (Париж,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 23 Rue de Lyon, 12 й округ: Берси …   Каталог отелей

  • corail — CORAIL, ou Coral. s. m. Sorte d arbrisseau qui croist dans la mer, & qui durcit lors qu il est tiré du fond de l eau, & est ordinairement rouge. Coral rouge. coral pasle. coral blanc. coral noir. branche de coral. chapelet, bracelets de coral.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • corail — Corail, Coralium. Une pierre semblable à corail, Coralochates …   Thresor de la langue françoyse

  • Corail — Pour les articles homonymes, voir Corail (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Corail  » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • corail — (ko rall, ll mouillées, et non ko ra ye) s. m. 1°   Production marine calcaire, remarquable par sa forme rameuse et souvent par sa couleur d un rouge éclatant. Collection de coraux. Le corail, fixé aux rochers sous marins, sous la forme d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CORAIL — s. m. Production marine, pierreuse et calcaire, qui a la forme d un arbuste plus ou moins rameux, et qui sert d habitation à certains polypes. La pêche du corail. Corail rouge. Corail pâle. Corail blanc. Corail noir. Branche de corail. Un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.